Texte: 

  • Michael Balavoine

Photos: 

  • Muti

Grippe saisonnière

Très active de novembre à avril, la grippe saisonnière est due à un virus de type influenza A ou B. Celui-ci touche d’abord le système respiratoire, puis peut provoquer des complications graves. La grippe se soigne généralement avec du paracétamol. Pendant la durée des symptômes, il faut rester à la maison, boire abondamment et se reposer. Si vous vous sentez peu bien ou si les symptômes persistent, il est recommandé de consulter un médecin.

personne infectée

Personne infectée
Symptômes
Forte fièvre (> 38°)
Frissons
Rhume
Maux de gorge
Maux de tête
Toux
Douleurs musculaires et articulaires

400-1000

Nombre de morts de la grippe chaque année en Suisse

7

Le nombre de jours où l’on est contagieux. Cela débute la veille des premiers symptômes.

> 10 %

Population suisse touchée chaque année par la grippe.

De la transmission à la maladie

1. Risque de contagion

Une personne malade peut contaminer une personne saine par voie aérienne via les gouttelettes qu’elle projette lors de la toux, d’éternuements ou de postillons.

Elle peut aussi contaminer une personne saine lors de contact direct (poignée de mains par exemple), ou indirectement par des objets qu’elle a infectés (poignées de porte, robinets, téléphone).

2. Infection

Le virus infecte les voies respiratoires.

3. Multiplication

Le virus se multiplie dans les voies respiratoires, ce qui induit les premiers symptômes.

4. Maladie

En cas d’infection par le virus influenza, des symptômes généraux tels que de la fièvre, des frissons ou des douleurs articulaires apparaissent. Ils sont le résultat de la réponse immunitaire de l’organisme.

La prévention

la prévention - grippe

La vaccination

Le virus de la grippe mute, ce qui rend une vaccination annuelle nécessaire.

Fortement recommandée pour :

  • Les + 65 ans
  • Les femmes enceintes ou ayant accouché au cours des 4 dernières semaines
  • Les nourrissons et les bébés prématurés dès 6 mois
  • Les malades souffrant de maladies chroniques ou de déficience immunitaire

Ainsi que les victimes de maladies métaboliques comme l’asthme, le diabète ou la mucoviscidose.

70-90 %

L’efficacité du vaccin chez les jeunes adultes jusqu’à 50 ans

1,07 million

Doses produites en Suisse de septembre 2016 à janvier 2017

Texte: 

  • Michael Balavoine

Photos: 

  • Muti
Partager
En savoir plus

Mots clés: 

Experts

Pre Johanna Sommer, Pr Idris Guessous et Dre Anne Iten

Autres articles

.Bouger malgré le cancer
octobre 2017
Patricia Benheim
Guillaume Perret | lundi 13
octobre 2017
Giuseppe Costa - Élodie Lavigne
La Maternité à l’écoute de toutes les femmes
octobre 2017
Suzy Soumaille - Rédactrice en chef
Harcèlement à l’école : oser en parler
octobre 2017
Michael Balavoine
Grippe saisonnière
octobre 2017
Michael Balavoine