Texte: 

  • Suzy Soumaille - Rédactrice en chef

Photos: 

  • Julien Gregorio

La Maternité à l’écoute de toutes les femmes

Bienvenue sur terre ! L’an dernier, plus de 4’100 bébés ont vu le jour dans la plus grande maternité de Suisse. Ce sont presqu’autant de femmes, naissances multiples obligent, qui ont bénéficié d’un suivi personnalisé tenant compte de leurs choix et de leurs valeurs. Une approche humaine conjuguée à une exigence scientifique qui garantit des soins de haute qualité. A découvrir dans notre dossier.

Les HUG s’engagent chaque jour dans un travail d’équipe entre sages-femmes, obstétriciens, néonatologues et anesthésistes, dans un souci constant d’humanisme. La seule maternité publique du canton remplit en effet la plus belle des missions : accueillir toute femme enceinte jusqu’à l’accouchement et durant la période du postpartum dans un maximum de sécurité et de confort.

En clair, cela signifie accompagner les grossesses sans problème – la grande majorité des cas – mais aussi celles à risque pour lesquelles la Maternité est centre de référence. Citons par exemple les complications fœtales et les facteurs tels que l’hypertension, le surpoids ou le diabète. Sans oublier les vulnérabilités psychosociales qui requièrent une attention particulière. Certaines gestations se déroulent dans un contexte difficile : isolement, rupture affective, migration, clandestinité, violence, toxicodépendance, etc. Face à ces situations complexes, le défi est d’assurer un accès aux soins et une prise en charge obstétricale adaptée aux besoins spécifiques de chaque patiente. Pour que la naissance reste un heureux événement pour toutes.

Texte: 

  • Suzy Soumaille - Rédactrice en chef

Photos: 

  • Julien Gregorio
Partager
En savoir plus

Mots clés: 

Autres articles

.Bouger malgré le cancer
octobre 2017
Patricia Benheim
Guillaume Perret | lundi 13
octobre 2017
Giuseppe Costa - Élodie Lavigne
La Maternité à l’écoute de toutes les femmes
octobre 2017
Suzy Soumaille - Rédactrice en chef
Harcèlement à l’école : oser en parler
octobre 2017
Michael Balavoine
Grippe saisonnière
octobre 2017
Michael Balavoine