Texte: 

  • Aurélia Brégnac

Photos: 

  • Pulsations

Migraine : des maux à tue-tête

Des céphalées douloureuses et répétitives, freinant toute activité et difficiles à enrayer. La migraine est à l’origine d’une grande souffrance. Que sait-on sur ces maux qui s’entêtent ? Les réponses du Pr Andreas Kleinschmidt, chef du service de neurologie.

1. Toutes les céphalées sont des migraines.

Faux. Seuls 30 % des céphalées sans cause sous-jacente s’apparentent à une migraine caractérisée. La grande majorité des maux de tête sont en fait des céphalées de tension, mais qui peuvent elles aussi être chroniques et invalidantes.

2. La migraine ne concerne que les femmes.

Faux. Les hommes sont aussi victimes de migraines. Mais ils sont trois fois moins nombreux que les femmes, dont les symptômes apparaissent surtout à partir de la puberté, puis durant les règles, et s’arrêtent le plus souvent à la ménopause. C’est durant le pic de fertilité que les crises les plus intenses et fréquentes surviennent. La migraine dépend donc en partie de l’âge et de la variation hormonale chez les femmes.

3. Il existe différents types de migraines.

Vrai. Dans 80 % des cas, il s’agit de migraines sans aura : des maux de tête d’une intensité moyenne à sévère, durant entre quatre heures et trois jours, avec des symptômes caractéristiques tels qu’une douleur pulsatile et une incapacité à toute activité physique ou intellectuelle. Pendant la crise, une intolérance au bruit, à la lumière et/ou des nausées peuvent être ressenties. 20 % des migraineux vont, quant à eux, expérimenter des auras qui, durant les 30 à 60 minutes précédant les maux de tête, se manifestent par des troubles visuels (étincelles ou taches qui se déplacent dans le champ visuel) ou, plus rarement, des troubles sensitifs (fourmillements), moteurs (faiblesse) ou de la parole qui peuvent imiter un AVC par leur localisation sur un seul côté.

4. Elle n’affecte pas les enfants.

Faux. Les plus petits peuvent eux aussi être concernés par la migraine. Ses manifestations sont en revanche un peu différentes que chez les adultes. A la place des maux de tête, des maux de ventre et des vertiges épisodiques peuvent survenir. Et la cause n’est parfois diagnostiquée qu’à l’âge adulte.

5. Elle est d’origine génétique.

Vrai. On ne connaît pas la cause exacte de cette pathologie. Quelques gènes ont cependant été identifiés comme étant impliqués, et son caractère héréditaire ne fait aujourd’hui plus aucun doute. Mais d’autres facteurs, comme le stress et l’hygiène de vie (sommeil, alimentation, etc.), restent déterminants dans la manifestation de cette disposition génétique.

6. La migraine est une affection grave.

Vrai et faux. La migraine n’est pas mortelle. Mais la souffrance et l’impact socio-économique qu’elle génère demeurent largement sous-estimés. Elle est, selon l’OMS, la troisième maladie neurologique la plus invalidante en termes de qualité de vie, mais aussi sur le plan économique en raison de la baisse de productivité et de l’absentéisme. Elle s’associe par ailleurs à un risque élevé d’AVC et d’accidents cardiovasculaires, même si de tels cas restent heureusement minoritaires.

7. Il existe plusieurs traitements pour y remédier.

Vrai. Traitement ponctuel de la crise par des anti-inflammatoires et antinauséeux d’abord, ou prise d’un triptan si l’effet des premiers reste insuffisant. En cas de crises fréquentes, un traitement de fond doit être mis en place avec, là aussi, plusieurs options thérapeutiques. De nouveaux traitements se profilent d’ailleurs à l’horizon. Dans tous les cas, du repos et une bonne hygiène de vie sont toujours préconisés.

Texte: 

  • Aurélia Brégnac

Photos: 

  • Pulsations
Partager
En savoir plus

Mots clés: 

Autres articles

.Bouger malgré le cancer
octobre 2017
Patricia Benheim
Guillaume Perret | lundi 13
octobre 2017
Giuseppe Costa - Élodie Lavigne
La Maternité à l’écoute de toutes les femmes
octobre 2017
Suzy Soumaille - Rédactrice en chef
Harcèlement à l’école : oser en parler
octobre 2017
Michael Balavoine
Grippe saisonnière
octobre 2017
Michael Balavoine