Texte: 

  • Pulsations

Photos: 

  • Julien Gregorio

Pulsations fait peau neuve

Pureté des lignes. Equilibre des formes. Vous tenez entre les mains le premier numéro du magazine des HUG réalisé désormais en partenariat avec Médecine & Hygiène, l’éditeur genevois spécialisé en santé et médecine (Revue médicale suisse, Planète Santé, etc.).

Plus de pages, davantage de photos et d’infographies… Entièrement revisité, le graphisme aéré du nouveau Pulsations vous accompagne dans l’univers hospitalier. A l’image de la couverture. Ouverte sur le sommaire, elle invite le lecteur au cœur d’une actualité médicale et scientifique faite par celles et ceux qui travaillent chaque jour au service des patients.

La métamorphose touche l’enveloppe. Pas l’ADN. Aujourd’hui comme hier, notre mission est le partage des connaissances. Accessibles à tous, les articles présentent des savoirs démontrés. Mieux, ils favorisent le partenariat entre les patients et les professionnels de soins. Cette information est indispensable pour devenir davantage acteur de sa santé. Aussi, une large place est donnée au vécu des patients.

Le programme de cette édition est riche. Vous avez raté les journées portes ouvertes du nouveau bâtiment des lits ? Séance de rattrapage offerte avec quatre pages sur Gustave Julliard. A l’approche des beaux jours, le contenu de notre assiette devient un peu plus un enjeu. Entre les nouveaux exclus (le sucre) et les réhabilités (le gras), il y a de quoi y perdre son latin. Le dossier pose un regard scientifique sur le rôle majeur joué par l’alimentation dans la santé.

Bonne lecture à toutes et à tous.

Texte: 

  • Pulsations

Photos: 

  • Julien Gregorio
Partager
En savoir plus

Mots clés: 

Autres articles

.Bouger malgré le cancer
octobre 2017
Patricia Benheim
Guillaume Perret | lundi 13
octobre 2017
Giuseppe Costa - Élodie Lavigne
La Maternité à l’écoute de toutes les femmes
octobre 2017
Suzy Soumaille - Rédactrice en chef
Harcèlement à l’école : oser en parler
octobre 2017
Michael Balavoine
Grippe saisonnière
octobre 2017
Michael Balavoine